5 années en Fujifilm X

J’aurais pu m’arrêter au titre (A l’heure actuelle, nous nous contentons souvent uniquement des titres de presse. Erreur du siècle!).

Et pourtant, après cinq années équipé exclusivement en Fujifilm, j’aimerais faire le point.

J’ai acquis mon premier boîtier Fujifilm en 2011. Il s’agissait du X20. Acheté neuf (oui madame avec mes sous). J’utilisais depuis de nombreuses années des reflex Nikon. J’en étais très satisfait mais je souhaitais porter plus léger. Un D3s et un D4 à l’épaule, ça pèse.

Je l’ai emmené dès mon premier mini-trip. Mais pour le prix, je ne m’attendais pas à des miracles. J’avais vu quelques images de son prédécesseur le X10 qui ne m’avaient pas convaincu. J’ai appris à dompter les menus (Venant de Nikon, les menus Fujifilm peuvent être très déroutant). Croyez-moi ou non, j’ai imprimé des souvenirs pris au X20 en alu 60×120 cm ! Comme cette image d’ailleurs.

Marken by Bertrand Haulotte on 500px.com

Salons de Romree by Bertrand Haulotte on 500px.com

Porto Vecchio by Bertrand Haulotte on 500px.com

Le X20 m’ayant conquis et convaincu, il fallait que je passe à la vitesse supérieure. Je lorgnais vers le X100 depuis quelques temps et dès qu’une bonne occasion s’est présentée, j’ai sauté dessus. Le pied !
C’est léger et pour de la randonnée, de la photo de rue une focale fixe, bref pour s’amuser c’était merveilleux.

Regardez-moi ce look retro. Comment ne pas craquer 🙂

X100 Old fashion by Bertrand Haulotte on 500px.com

Je l’ai exploité en séance prémariage comme ci-dessous. Mais là, j’avais droit à l’erreur contrairement au jour du mariage.
Le portrait… un régal (surtout à f2.8).

Guy by Bertrand Haulotte on 500px.com

Engagement :: C&J by Bertrand Haulotte on 500px.com

X100 @ work by Bertrand Haulotte on 500px.com

Fuji X Series by Bertrand Haulotte on 500px.com

Mais ce n’était pas en mesure de remplacer mes Nikon dans mes travaux professionnels.

Ensuite, j’ai acquis (toujours d’occasion) un X-Pro1. Et là… ce fut la claque.
Avec ce boîtier, je laissais (pour ne pas dire délaisser) mes reflex Nikon dans l’armoire de plus en plus. Mes reflex devenaient mes backup.
Les mariages étaient faisables au X-Pro1. La photo de nuit? Et bien oui! Architecture. Evidemment ! Les concerts ou spectacles? Plus compliqué suivant la lumière de la salle mais faisable.

E&G by Bertrand Haulotte on 500px.com

Sophie by Bertrand Haulotte on 500px.com

Leuven :: The bus by Bertrand Haulotte on 500px.com

Musée d'Orsay :: Paris by Bertrand Haulotte on 500px.com

Pointe de Saint-Mathieu by Bertrand Haulotte on 500px.com

Promeneurs by Bertrand Haulotte on 500px.com

La Chouette :: Guy et Fabienne by Bertrand Haulotte on 500px.com

Pierrot by Bertrand Haulotte on 500px.com

En 2014, Fujifilm lance son sexy X-T1. Waouw ! Magnique boîtier. Dans la lignée retro que Fujifilm a initiée depuis 3 ou 4 ans, à l’époque.

Il me le faut ! Je le veux. Et pour la première fois de ma vie, je signe un pré-commande. Moi qui suis toujours patient. Du style à attendre la fin d’un modèle pour bénéficier des mises à jour et éviter les maladies de jeunesse, j’achète un boîtier sans même l’avoir eu en main !

Résultat, un boîtier qui peut enfin monter en iso et assurer des concerts plus confortablement. Je couvrais déjà certains concerts au X-Pro1 mais c’était plus aventureux qu’avec un Nikon D700, un D3s ou un D4.

La prise en main est quelque peu différente du X-Pro1 mais quand on est fujiste, on s’y retrouve. J’ai lu quantité d’articles sur l’ergonomie de ces boîtiers. Et comme toujours, il y avait les pros X-T1 et les pros X-Pro1.

Physical Graffiti by Bertrand Haulotte on 500px.com

Chris Slade (ACDC) by Bertrand Haulotte on 500px.com

Concert :: Arno by Bertrand Haulotte on 500px.com

Le viseur du X-T1 a inauguré un avenir confortable. Même pour ceux qui on besoin de lunettes pour lire (50 balais, cela se paie cash à un moment).

Que dire du déclencheur électronique. Shooter en silence sans avoir les regards réprobateurs des spectateurs d’une pièce ou d’un ballet. A lire ICI.

Piloter son boîtier via son smartphone ou tablette. Hyper pratique. Pour en savoir plus, c’est par ICI.

En studio, rien à redire…

Marina M by Bertrand Haulotte on 500px.com

Under the light by Bertrand Haulotte on 500px.com

Catherine by Bertrand Haulotte on 500px.com

Cat's Eyes by Bertrand Haulotte on 500px.com

Aurore by Bertrand Haulotte on 500px.com

Mon X-T1 est toujours à portée de mains. De mon salon, sans prendre froid, je peux réaliser ceci.

So cold by Bertrand Haulotte on 500px.com

Mais je peux aussi braver le froid du nord comme ici. La fonction pano est simple et efficace.

Panorama Helsinki by Bertrand Haulotte on 500px.com

Paris au X-T1, cela donne ceci.

Paris :: Pont au Change by Bertrand Haulotte on 500px.com

2019 ! Bonne année ! En janvier, j’ai 50 ans. Alors pour passer le cap, je m’offre un Fujifilm X-T3 (Effectivement, j’ai sauté le X-T2. Je ne suis pas geek).

Je donnerai mon retour ultérieurement. Mais là, on frôle l’orgasme. Ce boîtier a tout. Fujifilm a fait, en 5 ans, des améliorations comme aucune marque ne l’avait fait. Pour mon usage s’entend (surtout pas de débat).

Je n’ai pu encore l’exploiter mais croyez-moi, je sens le potentiel.

Si vous souhaitez, lisez le retour sur ce boîtier de l’excellent photographe de concerts Hervé Le Gall. Un fendu de reflex qui apprivoise un APS-C.

www.bertrandhaulotte.com

Je reviendrai sur le X-T3 ultérieurement. Lorsque j’aurai assez de recul.

En attendant, n’hésitez pas à visiter mon « Portfolio« .

Auto-portrait au Fujifilm X-T3
Auto-portrait au Fujifilm X-T3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *